Money 20/20 Amsterdam : un salon entre ouverture et sécurité

Pour sa première année aux Pays-Bas, la dernière édition de Money 2020 a joué résolument la carte de l’Europe. Tant le RGPD que la DSP2 sont sources d’inspiration pour les différentes sociétés présentées, avec deux tendances fortes qui se rejoignent : un écosystème de plus en plus ouvert et toujours plus d’innovations en matière de sécurité.

Ouverture

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°822

Crise : 10 après, où en est-on ?

« En général dans le monde bancaire, nous allons vers plus de transparence et plus de collaboration en raison d’une compétition accrue et de nouvelles attentes des clients. Du coup, tout le monde veut disposer de ce qu’il se fait de meilleur sans réinventer à chaque fois sa solution, et donc est plus ouvert à de nouveaux partenariats. » C’est ainsi que David Tjellen, P-DG de Tink, un PFM (Personal Finance Manager) suédois vient d’ouvrir sa plate-forme pour connecter le plus de banques possible à son réseau et offrir une seule API pour accéder à l’ensemble de leurs données. La solution, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet