Économie

« Le monde à taux zéro »

Dans son dernier ouvrage paru en mars 2017 (voir Encadré), Vivien Levy-Garboua montre que la situation de taux réels et nominaux bas, voire négatifs, constitue une situation extraordinaire et révélatrice à de nombreux égards : il s’agit d’un scénario inédit, mais aussi de l’aboutissement d’une évolution de baisse des taux qui s’est déployée sur les 30 dernières années, et qui marque la fin d’un cycle. Nous entrons dans un univers nouveau où des changements profonds devraient intervenir sur le marché du travail, sur l’épargne, et, plus globalement, sur le système financier.

L'auteur

Revue de l'article

Votre réflexion part de la prise en compte d’une situation inédite : la persistance des taux faibles, voire négatifs. Selon vous, cela correspond à une évolution structurelle…Je fais au départ trois constats. Le premier est que des taux nominaux proches de zéro constituent un phénomène sans précédent depuis pratiquement plus de deux siècles. Le deuxième constat est que la baisse des taux d’intérêt réels à des niveaux nuls, voire négatifs, dans un contexte d’inflation elle-même très faible est également un phénomène nouveau : jusqu’à présent, chaque fois que les taux d’intérêt réels ont été ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet