« Les commissions interbancaires ont atteint un niveau inférieur aux coûts engagés pour le fonctionnement du système »

La récente décision de l’Autorité de la concurrence française a fixé pour quatre ans les niveaux des commissions interbancaires liées aux cartes. Cette annonce a le mérite de stabiliser la situation pendant un certain temps, sans pour autant régler définitivement le problème. Des décisions et réflexions sont en cours auprès de la Commission européenne.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°741bis

Cartes bancaires, paiement mobile, e-monnaie : les grandes manoeuvres

Pouvez-vous nous rappeler la décision récente de l’Autorité de contrôle française sur les commissions interbancaires et ses conséquences ?La décision de l’Autorité de concurrence marque une diminution de la commission interbancaire de paiement et de la commission DAB, qui baissent respectivement de 36 % et de 21 %. En outre, en ce qui concerne le taux de cartes bloquées calculé par couple d’établissements, son mode de calcul a été modifié, ce qui pourrait se traduire par une baisse importante du taux. Cela reste à vérifier lorsque ces nouvelles modalités auront été définitivement fixées, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Cartes bancaires, paiement mobile, e-monnaie : les grandes manœuvres

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet