Les autres tendances à suivre au Mobile World Congress

Windows8preview

Pour en savoir plus

images
  • Mozilla

    Mozilla

  • Manifestants1

    Manifestants1

  • Manifestants2

    Manifestants2

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°747

Entreprises en difficulté : pour une meilleure maîtrise des risques

> Retrouvez les meilleurs moments du salon en photos

 

Étrangement, lors du Mobile World Congress, Microsoft n’a que très peu parlé de Windows Phone, son OS [1] pour smartphone. L’éditeur a choisi de présenter son futur système d’exploitation pour PC et tablettes en l'annonçant lors d’une grande conférence de presse, à regarder dans son intégralité sur le site de Microsoft [2]. Il en a profité pour mettre à la disposition de tous une version bêta de la déclinaison Consumer [3] (pour le poste de travail), avant d’en faire autant pour la partie serveur [4] quelques jours plus tard. Ce nouveau système d’exploitation devant être lancé à l’automne, nous y reviendrons dans nos colonnes.

Le BYOD (« Bring your own device ») et la consumérisation de l’IT étaient au cœur des préoccupations professionnelles du salon. Cette tendance qui pousse les salariés à utiliser leurs appareils personnels (smartphone, tablettes ou même ordinateurs portables) pour accéder au réseau de l’entreprise n’est plus surveillée uniquement par les spécialistes de la sécurité, lesquels sont soucieux de protéger le système d’information. Des éditeurs, tels LogMeIn ou Wyse, proposent les moyens d’accéder simplement au système de l’entreprise. Canonical a même lancé une version « Ubuntu for Android [5] » de sa distribution, qui permet d’avoir un smartphone sous Android se transformant en poste de travail sous Linux lorsqu’il est relié à un client léger. Plus classiquement, des éditeurs comme Atos, avec MyMarket, ou IBM veulent aider les sociétés à créer leurs propres boutiques d’applications mobiles (sous iOS et Android dans un premier temps) pour mieux contrôler ce qu’installent leurs salariés.

Mozilla, déjà à l’origine du navigateur Firefox, a présenté une conception originale de système d’exploitation mobile : Boot2Gecko est une application Web à télécharger sur son smartphone, en s’identifiant une première fois, avec les fonctions de base d’un téléphone : appeler, envoyer des SMS, servir de carnet d’adresses... Ensuite, toutes les applications téléchargées via la Marketplace de Mozilla pourront fonctionner avec ou sans connexion Internet. Quel est l’intérêt de ce système ? Tout simplement de s’affranchir du matériel. Quel que soit le smartphone utilisé, une fois identifié,  l’utilisateur retrouve exactement la même interface et les mêmes données.

La crise économique s’invite au salon : toujours les jours, des manifestants, qui de Telefonica, qui d’HP attendaient les congressistes à l’entrée de la Fira, place d’Espagne. Le mercredi, veille de la clôture, les visiteurs ont dû quitter le salon par l’entrée de service. Si les sourires de circonstances sont toujours là, l’absence de grosses innovations technologiques et la consolidation des acquis montrent également que les constructeurs marquent le pas.

[1] Operating system.

[2] http://www.microsoft.com/presspass/presskits/windows/videogallery2.aspx

[3] http://windows.microsoft.com/fr-FR/windows-8/consumer-preview

[4] http://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/windows-server/v8-default.aspx

[5] http://www.ubuntu.com/devices/android

 

Sur le même sujet