Fraude monétique : lutter contre le cybercrime organisé

La cyberdélinquance sur Internet se professionnalise, qu'il s'agisse des concepteurs des techniques de fraude ou de ceux qui les mettent en œuvre. Certes, de nombreuses mesures de sécurité sont déjà en vigueur sur les paiements électroniques, mais pour gagner en efficacité, la lutte suppose la concertation d’intervenants de plus en plus nombreux dans les chaînes de paiement à distance.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°741bis

Cartes bancaires, paiement mobile, e-monnaie : les grandes manoeuvres

Le recours croissant à Internet facilite les transactions financières mais peut donner lieu à des dérives frauduleuses comme la cybercriminalité. Cette délinquance correspond à l’ensemble des infractions pénales susceptibles d'être commises sur un système informatique – ou au moyen de celui-ci –, lequel système est généralement connecté à un réseau [1]. Sont concernées les infractions ciblant l’outil informatique, comme les atteintes aux systèmes automatisés de données, celles où les réseaux sont utilisés comme moyens pour commettre des crimes ou délits classiques – escroqueries, fraudes, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Cartes bancaires, paiement mobile, e-monnaie : les grandes manœuvres

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet