Blockchain publique et contrats intelligents

Ethéreum : possibilités et limites

Ethereum est un protocole d’échanges décentralisés qui ne produit pas seulement une crypto-monnaie, mais permet aussi la création par les utilisateurs de contrats intelligents (smart contrats). Mais si la plate-forme laisse beaucoup de libertés aux acteurs en termes de développement d'applications, des questions de sécurité et de robustesse se posent encore concernant le protocole, les plates-formes, les bugs dans le code des contrats…

blockchain

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°814

Is small beautiful ? La proportionnalité dans la réglementation

Dans un précédent article [1], nous avons évoqué la différence entre blockchain public et blockchain privé. Le blockchainpublic [2] le plus connu est le Bitcoin [3]. Dans le présent développement, nous nous intéressons plus précisément à la mise en œuvre de contrats intelligents à l'aide de la technologie blockchain issue de celle utilisée pour développer le blockchain Ethereum, dont l’ether est le « crypto combustible ».Bitcoin et Ethereum sont tous les deux des réseaux peer-to-peer et utilisent des concepts proches dont la chaîne de blocs distribués, mais le blockchain de Satoshi est ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet