Lutte antiblanchiment et contre l’argent du terrorisme

L’émergence des « KYC utilities » dans le secteur bancaire

Les KYC utilities permettent de mutualiser sur des plates-formes centralisées les données et documents KYC des contreparties. Dans la mesure où ces utilities offrent des règles strictes de collecte et un processus précis, efficace et transparent, les banques semblent aujourd’hui prêtes à communautariser leurs informations pour bénéficier des économies d’échelle qu’une telle approche peut leur offrir.

1. Banques : les plus importantes amendes

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°791

Numéro double 791-792 : Rétrospective 2015 - Prospective 2016

Depuis de nombreuses années, l’industrie bancaire doit remplir ses obligations réglementaires en matière de KYC (Know Your Customer) pour l’ensemble de ses clients à la fois en banque de détail, banque privée ou entreprises, et ce, a minima, à l’entrée en relation. Partant de cet état de fait incontournable, une tendance de fond récente vise à renforcer encore des règles du jeu déjà très contraignantes. Une exigence plus élevée est désormais placée sur la revue des clients existants, et ce à une fréquence plus rapprochée et avec une rigueur accrue.En effet, suite à la crise financière de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet