Reportage

Dans les coulisses de...Telcité, prestataire de fibre noire

Filiale de la RATP depuis sa création en 1997, Telcité exploite le réseau de fibres optiques circulant sur l’ensemble du réseau de la Régie et assure la prestation de services aux clients extérieurs, notamment les banques voulant une solution sécurisée de transferts des données.

IMG1839

L'auteur

Pour en savoir plus

images
  • IMG1841

    IMG1841

  • IMG1843

    IMG1843

  • IMG1846

    IMG1846

  • IMG1848

    IMG1848

  • IMG1851

    IMG1851

  • IMG1852

    IMG1852

  • IMG1855

    IMG1855

  • IMG1856

    IMG1856

  • IMG1859

    IMG1859

  • IMG1861

    IMG1861

  • IMG1864

    IMG1864

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°763

Banque de détail : vers un nouveau business model

L’un des aspects les plus chers pour installer un réseau de fibres est tout bêtement de creuser les tranchées nécessaires au passage des câbles. Or, en région parisienne, la RATP a, depuis sa fondation en 1949, accès à une grande quantité de tranchées : les lignes de métro, de RER, et désormais de tramways exploitées par ses soins. Ayant elle-même de gros besoins en câblage (alimentation électrique, communication d’une station à l’autre, signalisation, etc.), elle a créé en 1997 une filiale, Telcité, pour déployer des câbles de fibre noire (c’est-à-dire une fibre optique nue, le client devant avoir de chaque côté l’équipement nécessaire pour l’activer et y faire transiter des informations). Au début, Telcité ne fournissait son service qu’aux opérateurs de télécommunication, mais depuis 2002, la société qui a passé des accords avec d’autres fournisseurs locaux pour étendre sa toile hors du réseau RATP s’est ouverte à la clientèle de toutes les sociétés ayant au moins deux sites en Île-de-France à faire relier en fibre optique, notamment les banques. Cette nouvelle clientèle représente désormais 25 % de son chiffre d’affaires, et bénéficie des mêmes garanties de traitement que les autres clients de Telcité : une fibre par client, facturée environ 1 euro par mètre déroulé et par an. De plus, le plus souvent, la société n’a besoin que de tirer physiquement le dernier mètre de fibre, à moins que le point d’arrivée ne soit dans un datacenter mutualisé où Telcité est déjà présent. S’il n’y a pas de travaux de voirie, l’opération se règle en 4 semaines ; s’il faut construire une dérivation dédiée, le délai passe à environ 12 semaines. Pour découvrir comment fonctionne ce réseau de transport de fibre optique en commun, voici une visite dans les locaux de Telcité sur l’un des grands nœuds de son réseau à Nation, plus exactement au terminus de la ligne 2 (Nation-Porte Dauphine, ligne active depuis 1903).

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet