Les métiers de la Banque

Comptabilité et contrôle de gestion

Fiche métier en partenariat avec la Fédération Bancaire Française

Les "métiers du chiffre" sont indispensables dans la vie d'une entreprise, a fortiori d'une banque. Ils permettent le contrôle et le pilotage de l'activité, dans un secteur où la bonne gestion des opérations est au fondement de la confiance de la clientèle.

comptable

Missions

Le comptable est responsable de la chaîne de recueil et de traitement de l'information qui permet d'établir les états financiers de l'entreprise. Il peut être en charge aussi bien de la paie que des états de synthèse centraux. Son travail consiste à s'assurer que les canaux comptables sont alimentés à bonne date, mais il doit aussi vérifier la qualité et la fiabilité des informations financières et fiscales. Le comptable voit son champ d'action s'élargir de plus en plus, notamment du fait de l'enrichissement et de l'internationalisation des normes comptables.

Le contrôleur de gestion, par ses analyses de coût et d'organisation, a une vue d'ensemble soit sur une unité, soit sur l'ensemble de la banque. En contact avec la direction financière, il participe à la fixation des objectifs et à l'élaboration des budgets. Il analyse les résultats pour éclairer les orientations stratégiques. Dans les grands établissements, les systèmes de facturation interne dont il a la charge permettent de responsabiliser les différentes unités. Dans de plus petites structures, il peut avoir une grande influence : ses diagnostics auront beaucoup de poids dans les décisions de la direction générale.

Profil

Dans les deux fonctions, l'aisance avec le traitement des données chiffrées est évidemment un préalable. Mais, au-delà, il s'agit de donner sens aux chiffres, c'est-à-dire de bien comprendre les visées stratégiques de l'entreprise.

Le comptable est généralement titulaire d'un DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) de niveau bac +3. Un comptable exerçant à un niveau significatif de responsabilité aura passé son DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) de niveau bac +5 (1). Les comptables bénéficient de formation continue tout au long de leur carrière afin d'étendre leurs compétences, notamment en matière de droit social et d'informatique.

Le contrôleur de gestion quant à lui peut être un ancien comptable ou provenir d'un cabinet d'audit. Dans ce cas, il a été initialement formé à l'université (master), dans les instituts d'études politiques ou en école de commerce.

La maîtrise de l'anglais et des outils de reporting est souhaitable pour cette fonction.

 

 

(1) Dans le cadre de la réforme LMD, ces deux diplômes remplacent les DPECF, DECF et DESCF.

 

Pour en savoir plus sur le site de la FBF

 

Sommaire du dossier