La blockchain et la nature de la monnaie

Une des applications de la blockchain en est l’utilisation en substitut à la monnaie, ou plutôt pour la représenter. Nous discuterons des différentes natures de monnaie qu’il est possible de faire porter à la blockchain et des avantages et inconvénients qui en découlent.*

La blockchain et la nature de la monnaie

L'auteur

  • José Luu
    • Responsable valorisation des dérivés actions
      Natixis
    • Enseignant M2 Informatique et Finance
      Université Paris Dauphine
    • Ingénieur
      ESIEE
  • Martin W. Walker
    • Banking Technology and Operations Consultant, MSc Computing Science from Imperial College, London
      BSc Economics from London School of Economics

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°801

Reporting réglementaire : est-on allé trop loin ?

Qu’est ce que la monnaie ? Nous décrirons ici rapidement les quelques catégories qui peuvent avoir une signification dans le cadre d’une utilisation dans la blockchain.Billets de banques et piècesC’est ce que l’on appelle couramment l’« argent liquide ». Ce sont des dettes de la banque centrale envers le porteur et c’est en général la plus acceptable des formes de monnaie ; la réglementation impose la plupart du temps aux commerçants de l’accepter et la Banque Centrale ou les États la garantissent. Ce type de monnaie a l’avantage de l’anonymat et c’est aussi pour cela que son utilisation ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet