Moyen de paiement

L’avenir radieux de la carte bancaire en France et dans le monde

En dépit de la concurrence d’autres vecteurs de paiement et notamment le téléphone portable, la carte conserve des atouts et ne devrait pas disparaître de sitôt des porte-monnaie des consommateurs.

 

L’avenir radieux de la carte bancaire en France et dans le monde

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°848

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Son avènement a connu un chemin long et sinueux. Depuis 1967, année durant laquelle six banques françaises – Crédit Lyonnais, Société Générale, Banque Nationale de Paris, Crédit Industriel et Commercial (CIC), Crédit Commercial de France (CCF) et Crédit du Nord – s'associent pour lancer la première carte de paiement en France, appelée communément la « Carte Bleue », ce moyen de paiement alternatif au tout-puissant mais coûteux chèque s’est installé, dans un premier temps, poussivement dans notre paysage. L’arrivée du premier distributeur automatique de billets (DAB) un an plus tard amorce ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet