Cet article appartient au dossier : Rétrospective 2020.

Rétrospective 2020

6 étoiles montantes de la banque et de la finance

Trentenaires ou quadragénaires, surdiplômés, ils ont  marqué l’actualité en 2020 et comptent désormais dans les cercles les plus influents d’Europe.

6 etoiles montantes

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°851

Numéro double 851-852 : Prospective 2021 - Rétrospective 2020

Marion Labouré, économiste chez Deutsche Bank

2020

Ses analyses et tribunes sur les espèces, monnaies numériques, et autres moyens de paiement par temps de Covid ont été publiées dans de nombreux titres de la presse économique. En 2020, elle a remporté le prix du meilleur essai sur les FinTechs décerné par la Société américaine des actuaires.

Son parcours

En plus de ses activités chez Deusche Bank, Marion Labouré est enseignante en finance à Harvard, où elle a remporté trois fois le prix d’excellence d’enseignement (Teaching Excellence Award), et chercheur invité au Fonds monétaire international (FMI). Elle a auparavant exercé à la Banque Centrale du Luxembourg, à la Banque d'investissement de Barclays, et à l’EPSC (European Political Strategy Centre), groupe de réflexion interne de la Commission européenne, aux côtés de José Manuel Barroso. Titulaire d’un master of Science de la London School of Economics (LSE) et d’un doctorat en économie quantitative de l’Ecole Normale Supérieure, « Board Member » du Journal Global Policy, elle s’apprête à publier son troisième livre sur les FinTechs chez Harvard University Press.

 

Kokou Agbo-Bloua, directeur monde de la stratégie et de la recherche Cross-Asset et Quant, Société Générale

2020

Tout en dirigeant depuis 2020 une équipe mondiale de vingt ingénieurs financiers, ce diplômé d’HEC conserve ses précédentes fonctions de directeur général, responsable mondial de la stratégie et des solutions de flux à l’ingénierie financière.

Son parcours

Avant de rejoindre la Société Générale en 2014, Kokou Agbo-Bloua était à la tête de la stratégie actions et dérivés Europe chez BNPparibas à Londres. Il a débuté sa carrière dans le trading chez Goldman Sachs Principal Strategies (GSPS), puis JP Morgan, après une jeunesse au Togo et en Chine. Il a complété son MSc in Management d’HEC par un diplôme en finance à l'Anderson School of Management à UCLA.

 

Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Compte Nickel

2020

Elle est l’une des rares dirigeantes de la FinTech en France. La filiale de BNP Paribas compte ouvrir des bureaux dans sept pays européens d’ici 2024.

Son parcours

Cette diplômée de l’ESCP a rejoint Compte Nickel en 2019 après avoir occupé le poste de directrice générale adjointe de l'Adie, association française pionnière du microcrédit en France et en Europe.

 

Nicolas Namias, directeur général de Natixis, membre du directoire

2020

Issu de la même promotion de l’Ena qu’Emmanuel Macron, il a été désigné dans l’urgence, le 4 août 2020, à la tête de Natixis (BPCE). Il est aussi président du Conseil d'administration de Coface.

Son parcours

Ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration (promotion Senghor), diplômé de Stanford, de l’ESSEC et de Sciences Po, Nicolas Namias débute sa carrière en 2004 à la Direction générale du Trésor. Il est d’abord chargé de la préparation des sommets financiers internationaux du G8 et du G20, avant d’être nommé commissaire du Gouvernement suppléant auprès de l’Autorité des marchés financiers. En 2008, il rejoint le Groupe BPCE où il devient directeur du Pilotage de la Banque commerciale et Assurance. En 2012, il est conseiller technique du Premier ministre pour le financement de l’économie, les entreprises et les affaires économiques internationales. Il retrouve le Groupe BPCE en 2014, pour diriger la stratégie de Natixis.

Depuis 2018, Nicolas Namias était membre du directoire de BPCE, en charge de la finance et de la stratégie.

 

Marion Dewagenaere, directrice d’Allianz Patrimoine

2020

Les activités d’Allianz Banque, d’Immovalor Gestion, d’Allianz Patrimoine Immobilier, de Génération Vie et de l’ingénierie patrimoniale et financière sont dans l’escarcelle de cette ancienne conseillère ancienne collaboratrice d'Éric Woerth et François Baroin à Bercy, et de François Fillon.

Son parcours

Membre du Comité exécutif d’Allianz France en charge des assurances de personnes, Marion Dewagenaere est diplômée de l’Ecole polytechnique et ingénieur des Ponts, Eaux et Forêts. Auparavant, elle a été conseillère technique au cabinet du Ministre du Budget puis du Premier Ministre, en charge des questions budgétaires. En 2012, elle est nommée responsable de la gestion des fonds propres et de la communication financière de la Banque Postale, avant de devenir Secrétaire Général, membre du Comité exécutif de la Caisse d’Épargne Ile de France en décembre 2013.

 

Sébastien Proto, directeur général adjoint en charge des réseaux Société Générale et Crédit du Nord

2020


Son titre exact depuis décembre 2020 est « directeur général adjoint en charge des réseaux Société Générale et Crédit du Nord et de leur direction Innovation, Technologie et Informatique ». C'est lui qui a mené l'étude sur le projet de rapprochement des deux réseaux, « afin de créer une nouvelle banque de détail en France de premier plan, forte de dix millions de clients, alliant ancrage dans les territoires et efficacité technologique ».

Son parcours


Issu lui aussi de la promotion Léopold Sédar Senghor de l’ENA (2002-2004), celle d’Emmanuel Macron, surnommé le « Macron de Sarkozy » par Le Monde, l'ancien directeur de cabinet d'Eric Woerth, puis de Valérie Pécresse au ministère du Budget, dirigeait jusqu’alors le pilotage stratégique de la Société Générale et l’exécution de son plan « Transform to Grow » 2017-2020. Ce diplômé de Sciences-Po et de l’Essec a débuté à l’Inspection générale des finances en 2004, avant d’effectuer une partie de sa carrière chez Rothschild & Cie.

 

Sommaire du dossier

Rétrospective 2020

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet