Banque en Afrique

La consolidation et la libéralisation au service du développement

Dossier réalisé par Annick Masounave et Elisabeth Coulomb

Introduction

La consolidation et la libéralisation au service du développement

Le secteur financier, et plus particulièrement bancaire, joue un rôle décisif dans le financement de la croissance africaine. Mais il faut trouver le bon équilibre entre, d’une part, l’intégration de ces économies dans le mouvement de mondialisation de la finance, au travers de la libéralisation de l’industrie financière, de l’implantation d’établissement étrangers, ou encore de la mise en œuvre des réglementations internationales comme Bâle II ou la lutte antiblanchiment, et, d’autre part, le souhait des pouvoirs publics locaux que l’industrie financière contribue au développement des économies nationales.

Ainsi a-t-on pu constater récemment un resserrement de contexte réglementaire dans certains pays du Maghreb. Pour autant, compte tenu du potentiel de croissance des activités bancaires dans la plupart des pays d’Afrique, ceux-ci restent à terme un relais de croissance attractif, pour les banques occidentales, mais aussi les banques africaines dont certaines ont des stratégies d’expansion sur le continent.

Image satellite de l'Afrique
Dossier réalisé par Annick Masounave et Elisabeth Coulomb

Sommaire

Le dossier que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité
Tarif : 15.00 euros TTC
Banque & Stratégie