Sécurité informatique

Une sécurité optimale pour les OIV ?

La loi de programmation militaire de décembre 2013 prévoyait la création de 218 opérateurs d’importance vitale (OIV), tant dans le secteur public que privé, qui doivent renforcer leurs sécurités informatiques. Si la liste n’est pas publique, certains OIV exercent dans le secteur financier ; les bonnes pratiques qu’ils doivent mettre en place peuvent se répercuter dans l’ensemble du secteur.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°797

Désintermédiation : qui veut prendre la place des banques ?

Prévues par la Loi de programmation militaire (LPM) de décembre 2013, les obligations en matière de sécurité informatique des opérateurs d’importance vitale (OIV) français tardent à se préciser. Si des décrets d’application ont bien été publiés en mars 2015, la mise en pratique concrète dépend toujours de la publication d’arrêtés sectoriels dont les premiers devaient sortir fin avril avant d’être désormais attendus dans le courant de ce mois. Est-ce à dire qu’il n’y a aucune règle ? Pas tout à fait. Michel Benedittini, ancien directeur adjoint de l’ANSSI et expert auprès du cabinet CEIS ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)