Jurisprudence : Offre de prêt immobilier. Loi du 12 avril 1996 ayant réputé régulières les offr...

"La cour a débouté les demandeurs : l'intervention du législateur n'a eu pour objet que de limiter, pour l'avenir, la portée d'une interprétation jurisprudentielle et non de trancher un litige dans lequel l'Etat aurait été partie". -(Cassation 1ère chambre civile du 20 juin 2000.)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°618

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)