Finance islamique et intermédiation financière. Collecter l'épargne sans transgresser la Charia

Les principes de la finance islamique comme le partage des pertes et profits sont incompatibles avec certaines règles de l'épargne, telles que la garantie des dépôts. L'exemple des pratiques mises au point par la FSA britannique montre que la finance islamique peut être adaptée pour "l'acclimater" à l'environnement occidental.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°713

Revue Banque 713


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque