Comptabilité : Mieux traduire les risques de crédit par le provisionnement

Dans son rapport 1995, la Commission bancaire insistait sur la nécessité d'intégrer la couverture normale du risque aux conditions de taux appliquées à la clientèle en précisant notamment : "la marge doit normalement couvrir le risque statistique de défaut lié à la détérioration de la situation financière de certains clients et/ou à une évolution défavorable de la conjoncture économique sectorielle en général". Elle s'interrogeait, comme le Conseil national du crédit dans son rapport de septembre 1995, sur la possibilité d'un provisionnement plus rapide du risque crédit.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°585

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)