Chronique fiscale : Comité fiscal de la mission d'organisation administrative. Question 1 : GIE...

Le comité fiscal de la mission d'organisation administrative, à l'occasion d'une séance en date du 29 mars 2000, a admis qu'un groupement de droit bénficiant des dispositions de l'article 261 B du Code général des impôts soit lui-même membre d'un autre groupement (de droit ou de fait). L'administration souligne néanmoins la frailité d'une situation liée au fait que l'exonération des services rendus par un groupement qui aurait pour mrmbres un ou plusieurs autres groupements dépendra du respect des conditions d'application de l'article 261 B du CGI pour les prestations réalisées par les groupements membres au bénéfice de leurs propres adhérents. Il faut donc veiller au respect des conditions auxquelles est subordonnée l'exonération à tous les niveaux de la cascade.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°76

Banque et Droit 76


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)