Chronique financière et boursière : Introduction en bourse. Société conseil. Renonciation au pr...

A la suite d'une renonciation au projet d'admission de ses actions aux négociations en bourse, une société ne saurait reprocher à la société introductrice un manquement au devoir de loyauté et d'information du fait de la mauvaise tenue du marché. (Paris, 27 février 2001, SA Continental Group/SA RBDH Industries ; voir aussi "Droit des marchés financiers", Litec, 1998, n° 906 et suiv.)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°79

Banque et Droit 79


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)