Chronique financière et boursière - I Jurisprudence : Délit de communication d'information privilégiée

En instituant le délit de communication d'information privilégiée, le législateur a voulu limiter strictement l'infraction à ceux qui reçoivent l'information privilégiée ès-qualité de leur fonction ou dans l'exercice de leur contrat de travail ou de leur profession. Pour que la complicité au titre de ce délit soit retenue, l'auteur doit avoir reçu communication des informations dans l'exercice de ses fonctions ou de sa profession. - (TGI Paris, 13 février 2002, Ministère public/Hubert L. et autres ; voir aussi H. de Vauplane et J.-P. Bornet, Droit des marchés financiers, Litec, 2001, n° 1042 et suiv.)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°83

BD83


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit