Chronique de droit des sûretés : Cautionnement. Sanction du non-respect de l'obligation d'infor...

Il résulte de l'article 48 de la loi du 1er mars 1984 que, sauf dol ou faute lourde du dispensateur de crédit, l'omission des informations prévues par ce texte est sanctionnée par la seule déchéance des intérêts. -(Cass. com., 25 avr. 2001, n° 789 FP-P, Banque régionale de l'Ouest c/Basset.)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°79

Banque et Droit 79


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)