Chronique de droit bancaire - Autorisation de découvert. Plan d'apurement de la dette. Dénoncia...

Un banquier, qui a mis fin à l'autorisation de découvert octroyé à son client, n'a pas consenti un nouveau découvert en acceptant un plan d'apurement de la dette proposé par le débiteur, lequel peut être dénoncé sans que l'article L 313-12 du Code monétaire et financier ait vocation à s'appliquer. -(Cass. com. 18 juin 2002, arrêt n° 1187 F-D, Pelletier c/Caisse régionale de Crédit agricole mutuel de Paris et Ile-de-France.)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°86

BD86


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)