Cession Dailly : Cession Dailly. Conflit entre banquier cessionnaire et banquier escompteur d'u...

commentaire : Cour d'appel de Paris 14e chambre, section A du 12 février 1997. Confirmation de l'ordonnance de référé du tribunal de grande instance d'Auxerre du 5 septembre 1995. Aff. CRCAM de l'Yonne c/Crédit lyonnais. Trois jours après la réalisation d'une cession de créances opérée dans le cadre de la loi Dailly, une entreprise avait, pour la même facturation, tiré un effet sur le débiteur et obtenu son escompte par un autre établissement de crédit.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°56

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)