Caution : Caution. Prêt personnel immobilier. Devoir de conseil. Faute (non)

Le client d'une banque avait souhaité acquérir un appartement pour son fils. Malgré la modicité de ses ressources, c'est le fils qui a souscrit le prêt, le père se portant caution et assurant le réglement des échéances, l'assurance DIT étant elle-même souscrite par le père.(Tribunal de grande istance de Lyon du 8 septembre 1996. Aff. Bouchoux c/Société générale.)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°51

Banque et Droit 51 janvier_février 1997


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)