En Inde, les mobiles sont aussi visés par la fraude en ligne

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°733

Epargne longue : en quête de repères

D’après une dépêche publiée par l’agence indienne DNA le 3 janvier dernier, les fraudeurs de comptes bancaires du sous-continent indien visent également les téléphones portables de leurs victimes. En effet, pour éviter que la banque n’alerte son client en cas de mouvements étranges sur son compte, les cyber-criminels bloquent temporairement la carte SIM de la victime pour empêcher la réception des SMS. Pour ce faire, ils usurpent son identité auprès de l’opérateur et appellent pour déclarer le téléphone perdu. Quelques heures après, un autre appel signale le téléphone comme retrouvé, ce qui suffit à la réactiver sans mettre la puce à l’oreille à la victime. Attention, ce type d’arnaque pourrait facilement se propager hors de l’Inde.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)