En bref : WeXpay, Nice Systems, Qweeby et Société Générale, Paybox, Détérioration du matériel, Boursorama

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°738

La gestion d'actIfs entre en résistance

WeXpay veut lancer l’espèce électronique. À l’heure où d’autres misent sur le paiement par téléphone mobile pour diminuer les espèces en circulation ou sécuriser l’achat sur Internet, WeXpay (https://guichet.wexpay.fr/) s’inspire quant à lui du système de rechargement prépayé des téléphones portables pour payer sur le Web. Les clients de ce services vont dans les commerces physiques partenaires pour échanger de l’argent contre un code à 16 chiffres (correspondant à la même somme moins la commission) et entrent ensuite ce code pour payer sur les sites partenaires. Une fois la somme épuisée, le code n’est plus valide. En contrepartie, n’importe qui peut utiliser ce code, sans s’identifier.

Nice Systems assure la sécurité physique du parc immobilier de Millenium bpc. Plus connu pour ses logiciels de lutte contre la fraude financière et de respect de conformité des systèmes d’information, NICE Systems a doté la première banque privée portugaise de NICE Situator, un logiciel pour harmoniser les règles de sécurité et les systèmes d’alarme de ses différents biens immobiliers.

Qweeby et Société Générale s’associent pour la certification de factures dématérialisées. Désormais, les clients de la société Qweeby pourront utiliser les certificats émis par SG Trust Services pour authentifier leurs factures dématérialisées auprès de leurs clients et prestataires. Elles peuvent également utiliser ce certificat pour faire leurs télédéclarations fiscales ou sécuriser leurs opérations bancaires courantes.

Le Groupe POINT achète Paybox. L’opérateur de paiement européen s’offre Paybox, spécialiste français du paiement de proximité et du paiement pour le e-commerce.

20 % des employés français prêts à casser leurs outils informatiques professionnels pour en obtenir des neufs. Selon une étude sponsorisée par le service de sauvegarde en ligne Mozy, plus du tiers des employés européens (et 20 % en France) sont prêts à casser les outils informatiques fournis par leur entreprise (ordinateurs et téléphones) pour en obtenir des plus récents. Voire à aller directement l’échanger en magasin contre un modèle plus récent, au mépris total des règles de sécurité de l’entreprise. L’étude complète est à lire en ligne : http://mozy.fr/cycle-informatique/

L’application Boursorama Banque se décline aussi sous Android. Après une application dédiée à l’iPhone lancée en mars dernier, Boursorama Banque propose depuis mai sur l’Android Market une application pour accéder à ses comptes en ligne à partir de son smartphone. Cette application permet également d’accéder au Money Center (voir Revue Banque n° 737) ou de réaliser des virements directement à partir de son smartphone.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)