En bref : Kaspersky Labs, Mc Afee, American Express, VeriFone

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°739

Infrastructures de marchés : halte au dopage technologique !

Des « miles » comme monnaie d’échange pour cybercriminels. Dans le résultat de sa surveillance de juillet, l’éditeur d’antivirus Kaspersky Labs a découvert une nouvelle arnaque en provenance du Brésil. Celle-ci se présente sous forme de phising (ou hameçonnage) et vise à récupérer les miles accumulés sur les comptes de fidélité des victimes. Les cyber-criminels s’en servent ensuite pour acheter des billets d’avions gratuits, ou d’autres produits accessibles par ce biais, mais également pour se payer entre eux. Ainsi, l’accès à un botnet (réseau de PC infectés) pour diffuser du spam coûte 60 000 miles, tandis que d’autres préfèrent en acheter avec des identités bancaires volées.

Un guide pour acheter sur Internet en toute sécurité. L’éditeur de sécurité McAfee publie un livre blanc à télécharger gratuitement sur son site internet : fr.mcafee.com/fr/local/docs/ShopOnlinewithConfidence_fr.pdf. Destiné aux particuliers, celui-ci leur apprend les bonnes précautions à prendre pour acheter et vendre sur Internet, que ce soit auprès d’une boutique ou à un autre particulier.

American Express lance une page Facebook pour soutenir le Japon. La société vient de mettre en ligne une application (http://www.facebook.com/americanexpressjapan) pour permettre à n’importe quel utilisateur de Facebook d’envoyer un message d’espoir aux victimes du tremblement de terre qui a frappé le Japon en mars dernier. À chaque message posté par les internautes, American Express fera don d'un dollar pour aider les victimes.

VeriFone finalise l’acquisition d’Hypercom. La société, spécialisée dans les terminaux de paiement et les logiciels afférents, a finalisé début août l’achat de son concurrent Hypercom, éteignant par la même occasion toutes les procédures judiciaires en cours concernant Hypercom aux États-Unis. VeriFone compte sur cette acquisition pour augmenter son chiffre d’affaires de 2012 de 350 millions de dollars.

 

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)