L’ACPR facilite la vie des fintechs

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°865

Paiements : Le grand chambardement

Favoriser l’émergence de fintechs, potentielles futures licornes. C’est avec cette ambition que l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a élaboré sa Charte pour l’instruction des dossiers d’autorisation Fintech. L’objectif affiché de cette charte fintech : faciliter le parcours d’agrément des start-up du secteur financier. L’ACPR y prend des engagements, notamment en termes de délai. Aux différentes étapes du processus, l'autorité de contrôle garantit une réponse sur le fond en moins de deux semaines. Le processus sera aussi mieux balisé avec, par exemple, la désignation d'un analyste dédié. « La charte précise aussi les attentes de l’ACPR vis-à-vis des candidats à l’agrément afin que les dossiers soient préparés dans les meilleures conditions », indique dans un communiqué Olivier Fliche, directeur du pôle Fintech Innovation de l’ACPR.