Gestion d'actifs

Trop de fonds tue le fonds

Revue de l'article

Selon les chiffres publiés par Lipper [1], quelque 425 fonds auraient été fermés au cours du second trimestre de l'année, et la tendance devrait se poursuivre. Il s'agit d'un phénomène normal, voire naturel, compte tenu du nombre de fonds disponibles sur le Vieux Continent. Entre les fonds à échéance, les fonds à formule arrivés à leur terme, les fusions, les absorptions... il y a en définitive relativement peu d'arrêts « secs » de fonds.

La France n'échappe pas au phénomène : entre décembre 2004 et 2009, le nombre de Sicav disponible sur le marché hexagonal est passé de plus de 950 unités à près de 650 fonds. Il est vrai que sur la période, on a enregistré peu d'arrêts secs, mais surtout des transformations en FCP. Reste qu'à partir de décembre 2008, le nombre de FCP a commencé lui aussi à se contracter…

En dépit de la créativité des sociétés de gestion et de la valeur apportée aux investisseurs, la question du nombre de fonds disponibles sur le marché européen est un sujet récurrent et l'on sait qu'une rationalisation de l'offre est inévitable. À titre de comparaison, rappelons qu'aux Etats-Unis, environ 7 500 étaient disponibles fin 2012, contre 34 400 en Europe à la même époque, avec les encours de 9 900 milliards d'euros dans le premier cas… contre 6 300 milliards d'encours pour le marché européen.

[1] Société qui fournit des infomations sur les fonds.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet