Risque politique

Sberbank : une valeur anéantie à zéro en fonds de portefeuille

Par construction, les fonds « pays émergents » ont une marge de manoeuvre limitée pour réduire les risques géopolitiques. Pourtant, les gérants avaient bien évalué les risques de l’action la plus populaire de Russie.

Sberbank, loin devant Gazprom et les autres

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°868

Cloud is in the air

Face aux scènes dramatiques de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les questions financières passent au second plan. Il est compréhensible, cependant, que les investisseurs dont les fonds ont été touchés par la forte baisse des actions russes cherchent des explications. Avec le recul, il semble imprudent que les gérants de fonds aient investi sur le marché russe ces dernières années. Après tout, ce pays présentait des risques importants et les alertes avaient été nombreuses avant le déclenchement de la guerre en Ukraine. Pourtant, concernant Sberbank, la plus grande banque de crédit en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet