Gestion d'actifs

Qui veut une Porsche ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°770

Chine : année du cheval… et des grandes réformes

En une quinzaine d'années, l'univers de la gestion, comme l'ensemble de la sphère financière, s'est considérablement sophistiqué : stratégies de couverture pour se prémunir des humeurs du marché, long-short pour faire des paris, produits structurés pour prendre la hausse sans trop prendre la baisse, effets de levier en tout genre... Les investisseurs individuels disposent aujourd'hui d'outils qui étaient réservés, il y a encore quelques années, aux seuls professionnels.

C'est notamment le cas des ETF [1], qui connaissent un engouement qui ne se dément pas. On a ainsi pu voir des produits permettant aux investisseurs de prendre position sur la Bourse du Caire ou de Moscou, le tout dans le cadre de leur PEA [2]. Mais ces excès se sont corrigés d'eux-mêmes, faute de clientèle. Un produit récent en revanche a retenu mon attention : un ETF pour jouer l'indice Russell 2000 des petites valeurs américaines, éligible au PEA, et libellé en dollars.

Une offre plutôt pointue qui vient concurrencer, comme nombre d'ETF, les fonds pseudo-actifs qui peinent régulièrement à être au niveau. Mais que reste-t-il alors aux gérants ? La connaissance des besoins de l'investisseur, l'allocation, bref le conseil. Si la vente du véhicule devient moins rémunératrice, proposez donc des cours de conduite.

[1] Exchange-Traded Fund.

[2] Plan d'épargne en actions.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet