Gestion d’actifs

Obligations vertes : un complément plutôt qu’un substitut aux obligations traditionnelles

Le marché des obligations vertes progresse, mais cette classe d’actifs n’est pas suffisamment mûre pour prendre place en cœur de portefeuille pour les investisseurs.

1. Répartition par devise d’un ETF obligations internationales « traditionnel »  et d’un ETF « green bonds »

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°859

Le bail-in et les particuliers

Les investisseurs cherchent de plus en plus à ajouter une dimension durable à leur portefeuille, les produits financiers dits ESG (c’est-à-dire prenant en compte dans leur gestion des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) ont le vent en poupe.Les obligations vertes appartiennent à cette catégorie. Cette nouvelle génération d’obligations connaît une croissance significative depuis une dizaine d’années, même s’il s’agit toujours d’un marché de niche.Que sont les obligations vertes ou « green bonds » ?Les obligations vertes sont émises par des gouvernements, des organisations ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet