L'actualité des M&A bancaires

Nouvelle fusion dans la gestion d'actif européenne

Les britanniques Standard Life et Aberdeen AM vont unir leurs forces pour créer une société de gestion d’actifs de dimension internationale.

2 . S T A N D A R D L I F E - A B E R D E E N A M

L'auteur

  • Pujals
    • Chargé d'études
      Bureau Van Dijk
    • Chargé de cours
      Université Paris-Descartes

Pour en savoir plus

image
  • 1. PRINCIPALES OPÉRATIONS DE M & A DANS LE MONDE

    1. PRINCIPALES OPÉRATIONS DE M & A DANS LE MONDE

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°808

Temps réel : quand le paiement devient instantané

Standard Life, premier assureur écossais, et son compatriote Aberdeen Asset Management ont annoncé le 6 mars dernier leur projet de fusion (voir Encadré 1). Cela faisait plusieurs mois que les dirigeants d’Aberdeen cherchaient un partenaire solide auquel adosser leur gestionnaire d’actifs, en décollecte nette depuis plus de trois ans.

Standard Life et Aberdeen AM vont fusionner dans le cadre d’une transaction entièrement en actions valorisant Aberdeen environ 3,8 milliards de livres. Selon les termes de l’accord, les actionnaires d’Aberdeen recevront 0,757 d’une nouvelle action ordinaire Standard Life pour chaque action détenue. Les deux principaux actionnaires d’Aberdeen, à savoir le japonais Mitsubishi UFJ Trust & Banking et le britannique Lloyds Banking Group, ont d’ores et déjà apporté leur soutien à ce rapprochement qui devrait être finalisé au troisième trimestre 2017.

À l’issue de l’opération, les actionnaires de Standard Life détiendront 66,7 % du capital de la nouvelle entité, le tiers restant allant à ceux d’Aberdeen. En revanche, la future gouvernance et la répartition des sièges au sein des organes de direction se feront sur une base paritaire. À noter également que la nouvelle entité aura son siège social en Écosse, comme c’est déjà le cas des deux partenaires.

À la tête de 581 milliards de livres d’actifs sous gestion (683 milliards d’euros) pour le compte d’une clientèle de particuliers et d’investisseurs institutionnels et fort d’une capitalisation boursière combinée de 11,3 milliards de livres (12,8 milliards d’euros), le nouvel ensemble deviendrait le numéro un du secteur au Royaume-Uni et l’un des principaux acteurs de la gestion d’actifs en Europe et dans le monde.

Dépassant le fait de répondre aux exigences grandissantes en matière de taille critique, cette opération vise surtout à accompagner les besoins évolutifs de leurs clients. En outre, les deux gestionnaires d’actifs sont complémentaires d’un point de vue géographique puisque Standard Life est très présent au Royaume-Uni, alors qu’Aberdeen AM est davantage orienté vers l’Europe et les marchés émergents (voir Encadré 2).

Cette nouvelle fusion d’envergure s’inscrit dans un mouvement global de consolidation du secteur de la gestion d’actifs en Europe, comme en témoigne le rachat récent de Pioneer Investments, filiale de la banque italienne UniCredit, par le français Amundi pour 3,5 milliards d’euros en décembre 2016. En effet, les gérants de fonds sont confrontés à une augmentation de leurs coûts liée au durcissement de la réglementation financière et à la pression en faveur d’une baisse des commissions de gestion, dans un contexte de faibles rendements et de concurrence croissante des gestionnaires de fonds indiciels.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet