Gestion d'actifs

Le long calvaire de la « value »

Après une longue période de sous-performance, le style « value » devrait profiter de la remontée des taux d’intérêt pour faire son retour. Cette thématique devrait néanmoins être jouée de manière progressive et sélective.

Graphiques 1 et 2

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°826

Les épargnants à l'heure du risque

À long terme, les titres value (dont la valorisation est sous-estimée relativement à la qualité des fondamentaux tel le taux de rendement du dividende, les niveaux de bénéfices ou de chiffre d’affaires par action) surperforment les valeurs de croissance (les actions de sociétés qui génèrent d’importants flux de trésorerie de façon récurrente et dont la croissance est supérieure à la moyenne de leur industrie). Sur les trois dernières décennies, l’écart de performance entre les deux styles représente près de 1 % en annualisé au niveau mondial et environ 80 points de base en Europe (voir ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet