Gestion d'actifs

Les fonds à béta stratégique : à mi-chemin entre gestion active et passive

Les ETF à béta stratégique continuent de séduire les investisseurs ; mais, comme pour tout nouveau produit financier, la prudence s’impose.

Graphs 1 et 2

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°823

Attractivité des banques européennes

La gestion passive connaît un véritable essor en Europe [1]. La popularité croissante de ce type de gestion, simple et bon marché, s’accompagne également depuis quelques années du développement d’ETF dits « smart beta ». Contrairement aux fonds indiciels traditionnels, ces fonds suivent un indice non pondéré par la taille de capitalisation des titres qui le composent, mais en fonction d’autres facteurs tels que la faible volatilité, la qualité des sociétés, le dividende ou encore la valorisation. Le terme « smart beta » a une connotation positive alors que ces produits ne sont pas ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet