Droit bancaire et financier international

De l’interprétation littérale de l’article 10, paragraphe 1, du règlement Rome II

Civ. 1re, 9 févr. 2022, n° 20-19.625, JCP G n° 7-08, 21 février 2022, 227, A. Gridel.

Au sens de l’article 10, paragraphe 1 du règlement Rome II, la relation existante entre les parties à l’obligation extracontractuelle ne peut résulter d’un contrat conclu par l’une d’elles avec un tiers, ni de l’exécution par elle des obligations qu’attache à ce contrat la loi qui lui est applicable.

L'auteur

Revue de l'article

Déjà évoquée dans le dernier numéro de cette chronique sous l’angle de la compétence [1], la matière quasi-contractuelle est également source d’interrogations sur le terrain de la détermination de la loi applicable dont l’arrêt du 9 février 2022 constitue une rare manifestation jurisprudentielle, dans des circonstances plutôt singulières. L’assureur d’un notaire allemand est appelé en garantie au profit d’une banque française au titre d’une faute intentionnelle commise par ce dernier – faute non exclusive de garantie d’après la loi allemande. L’assureur verse une somme à la banque ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet