Gestion d'actifs

Envolée des ETP

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°729

distribution des produits financiers : protection versus efficacité ?

L’année 2010 aura vu le volume des ETP (exchange traded products, incluant ETF, ETC, ETV, etc.)

franchir le seuil symbolique des 1 000 milliards de dollars au niveau mondial. Avec un rythme de mise sur le marché soutenu qui ne se dément pas, le marché des produits passifs s’est considérablement diversifié. Si au début de la décennie, ce marché était essentiellement composé d’ETF actions, les investisseurs disposent maintenant d’une offre couvrant toutes les grandes classes d’actifs : obligations, monétaire, matières premières…

Et le mouvement devrait se poursuivre. D’un côté, les investisseurs se montrent de plus en plus friands de ces véhicules peu coûteux qui, le cas échéant, permettent de prendre une position sur une place exotique. De l’autre, les promoteurs rivalisent d’imagination pour étoffer leurs offres.

Dernier venu en date sur le marché français, Natixis AM s’apprêterait à prendre un ticket dans la petite société de gestion Ossiam créée en 2009. Objectif : prendre pied dans l’univers des ETF et profiter ce qui semble être le segment de marché devant connaître la plus forte croissance.

Dans le même temps, certains opérateurs élaguent leur catalogue. C’est le cas de BNP Paribas AM qui époussette sa gamme EasyETF dont est retiré le fonds Afrique du Sud. Le marché entame une nouvelle phase de son développement.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet