Gestion d'actifs

Enquête investisseurs

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°735

La dette souveraine : un refuge de moins en moins sûr

Quelles sont les conditions faites aux investisseurs à travers le monde sur leurs marchés respectifs ? C’est la question que s’est fixée l’enquête Morningstar dont la 2e édition vient d’être publiée. Cette étude a été réalisée dans 22 pays et prend en compte quatre grands thèmes : la réglementation et la fiscalité, l’information aux investisseurs, les commissions et frais, et enfin l’environnement commercial et en termes de médias.

Le score du marché français, C+, tient compte du fait que ce marché est pénalisé par les frais et l’information aux investisseurs. En effet, alors que sur certains marchés les fonds publient leurs inventaires de portefeuille tous les trimestres, dans l’Hexagone, c’est sur une base annuelle que la réglementation oblige les sociétés de gestion à publier le contenu des fonds. Autres informations rarement communiquées ​: le nom du gérant et le fait qu’il investisse, ou non, à titre personnel dans le fonds dont il a la charge.

De leur côté, les frais facturés aux investisseurs sont souvent alourdis par des commissions de mouvement et des commissions de surperformance. Dans ce domaine, si la Norvège et les États-Unis font figure d’exception avec des commissions de surperformance symétriques, en France comme dans de nombreux autres pays, les commissions de surperformance sont asymétriques…

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet