Gestion des risques

La directive AIFM peut-elle renforcer la gestion alternative européenne ?

La directive Alternative Investment Fund Manager (AIFM) propose, en contrepartie d'une régulation des sociétés de gestion, un passeport permettant d'étendre leur commercialisation dans l'Union européenne, mais avec des conditions d'accès différentes entre fonds onshore et offshore. Les professionnels estiment que le texte risque de restreindre leur activité.

L'auteur

Revue de l'article

La crise financière a mis en évidence la grande opacité de certaines activités financières qui ont servi de relais de contagion. Bruxelles s'est saisi du sujet de la gestion alternative avec intérêt puisque le projet de texte discuté au Parlement européen a fait l'objet de 1669 amendements, un record absolu ! En complément de UCITS pour les OPCVM, la directive Alternative Investment Fund Manager (AIFM) vise l'ensemble des autres activités d'asset management et de private equity : hedge funds, fonds de fonds, fonds immobiliers... En contrepartie d'une régulation des sociétés de gestion, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet