Cryptomonnaies et gestion collective

Un investissement dans des cryptomonnaies via des OPC permet de s’exposer à ces crypto-actifs dans des conditions plus accessibles et plus souples que l’ouverture d’un compte sur une plateforme d’échange. La cohabitation du droit de la gestion collective et du droit des cryptomonnaies est toutefois source de complexité au regard de la nature même de cette nouvelle classe d’actifs.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°HS-2022-1

L’encadrement des crypto-actifs

our un investisseur, souscrire des parts ou actions d’un organisme de placement collectif (OPC) est un moyen simple d’accéder à un portefeuille d’actifs ciblés et adaptés à son profil. Dans un cadre juridique harmonisé et sécurisé au niveau européen, l’information des souscripteurs de parts ou actions d’OPC est standardisée et contrôlée, des professionnels expérimentés et régulés assurent la gestion du portefeuille et la garde des actifs, l’exposition aux risques est quantifiée, les frais de fonctionnement sont réduits, les opérations de souscription et de rachat sont standardisées… Dans ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet