Loi PACTE

Une épargne retraite plus souple

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°822

Crise : 10 ans après, où en est-on ?

Après plusieurs reports, le projet de loi PACTE a enfin été présenté en Conseil des ministres le 18 juin 2018. Parmi ses nombreux objectifs, cette loi ambitionne de dynamiser l’épargne retraite insuffisamment développée en France où les épargnants préfèrent l’assurance vie en euros qui est moins favorable au financement des entreprises qu’une épargne longue dédiée à la retraite.

Alors que les assureurs auraient aimé que cette réforme soit l’occasion de développer le modèle de la sortie en rente viagère, Bercy estime que « des conditions de sortie rigides et souvent limitées à une sortie en rente » constituent un « problème ». Le projet de loi instaure donc une souplesse accrue. Selon Jérôme Dedeyan, associé fondateur d’Eres (Société de gestion d’épargne salariale et retraite) c’est une excellente nouvelle : « La liberté de l’épargnant à la sortie sera totale sur le PERCO et le PERP/Madelin (capital en une ou plusieurs fois, rente à vie ou combinaison de ces options). Cette liberté à la sortie est la condition de l’incitation à l’épargne en amont. »

 

Sur le même sujet