Financement

Une blockchain au service des entrepreneurs africains

Serge Nawej

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°826

Les épargnants à l'heure du risque

Sous la houlette de Serge Nawej, président de la Commission des jeunes entrepreneurs à la Fédération des compagnies congolaises en République démocratique du Congo (RDC), sa société Papersoft Africa, l’éditeur iVIDIX et un consortium de banques internationales vont se réunir pour former une plateforme commune d’accès au financement pour les entreprises africaines et les particuliers. En utilisant la blockchain au moment de l’enrôlement et pour l’enregistrement des différentes actions, cette plateforme aidera des porteurs de projets ayant des difficultés d’accès aux financements à obtenir les ressources dont ils auront besoin, quel que soit l'endroit où ils se trouveront dès lors qu’ils disposeront d’un téléphone connecté. Cette solution bancaire mobile compte atteindre des millions de personnes sans compte bancaire actuellement tenues à l’écart du système financier grand public. Elle se déploiera en premier en République démocratique du Congo et en Somalie, et vise d’abord les secteurs de l’agriculture, de l’exploitation minière et de l’industrie financière. Serge Nawej explique : « En commençant par la RDC et la Somalie, nous tirons parti des occasions qu’apportent le dividende démographique et les approches innovatrices liées à la technologie financière pour contourner les pratiques bancaires traditionnelles, et aussi pour permettre aux Africains d’accéder aux marchés financiers formels et d’effectuer des transactions bancaires commerciales et personnelles comme jamais auparavant. Grâce à notre plate-forme d’intégration et de technologie de chaîne de blocs unique en son genre, nous sommes en bonne posture pour changer de manière positive l’interprétation des soi-disant marchés frontaliers de même que l’ADN de l’entrepreneuriat en Afrique. » On estime que l’Afrique abritera 750 millions de jeunes d’ici 2030, et un milliard d’ici 2050. Les estimations de la Banque mondiale prévoient que la population active de l’Afrique atteindra 1,1 milliard de personnes d’ici 2034. Ce partenariat veut atteindre 10 millions d’entrepreneurs africains en 36 mois.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet