Gestion d’actifs

Livre Blanc de l’AFG sur l’épargne retraite

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°805

Open bank : le jeu des services financiers modulaires

L’industrie française de la gestion d’actifs se mobilise pour favoriser le développement de l’épargne retraite. L’AFG [1] a rendu public le 10 janvier 2017 un Livre Blanc sur le sujet. Selon les auteurs [2], la situation actuelle n’est pas satisfaisante. Aujourd’hui, les offres d’épargne retraite reposent largement sur des produits collectifs d’entreprises (PERCO, Article 83…) ; seuls les salariés des entreprises qui ont mis en place ces produits y ont accès. Quant aux produits individuels (PERP, Madelin, Prefon), ils imposent une sortie en rente. Or « l’épargnant privilégie presque systématiquement les produits lui permettant de récupérer tout ou partie de son capital, lit-on dans le Livre Blanc. La sortie obligatoire en rente entraîne donc aujourd’hui paradoxalement un comportement qui favorise l’épargne de court terme au détriment de l’épargne longue. »

L’AFG propose de développer l’Épargne retraite d’entreprise, mais aussi d’améliorer drastiquement le niveau d’information des Français sur les solutions qui permettent de compléter les régimes par répartition. Enfin, et surtout, l’AFG prône la création d’un nouveau produit individuel de retraite, à destination d’un large public. Ce nouveau produit serait compatible avec le projet européen de Pan European Personal Pensions (PEPP) et laisserait la possibilité de sortir en capital.

Outre le besoin de protection des futurs retraités, l’épargne longue est également susceptible de satisfaire les besoins de financement de l’économie. S.G.

 

[1] L'Association française de gestion financière regroupe principalement les sociétés de gestion.

[2] Philippe Setbon, membre du Comité stratégique de l’AFG et président de la Commission Solutions d’Épargne, a présidé les travaux. Dix autres contributeurs ont participé.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet