L'actualité en revue

Les acteurs français avancent leurs pions sur l'échiquier de la bancassurance

Stratégie

Les acteurs français avancent leurs pions sur l'échiquier de la bancassurance

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°870

Anticorruption : La lutte continue

53,7 milliards d’euros de cotisations en assurance vie durant les quatre premiers mois de l’année 2022, selon les chiffres de France Assureurs : la dynamique actuelle de l’assurance vie est favorable aux groupes bancaires qui ont jeté leur dévolu sur le modèle de bancassurance. C’est notamment le cas de La Banque Postale qui a parachevé début juin son OPA sur CNP Assurances. Une étape majeure dans la constitution du grand pôle financier public souhaité par Bercy mais aussi le renforcement du modèle de bancassureur international en développement sur tous les marchés du groupe. Source de revenus additionnels significatifs, l’activité d’assurance des banques dépasse de plus en plus le cadre de contrats « vie » et de l’Hexagone. Ainsi, le Crédit Agricole avance en Europe. La banque verte a acquis en avril sur le marché 9,18 % du capital de son partenaire transalpin de longue date Banco BPM, et confirmé en mai, à travers les déclarations du directeur général de Crédit Agricole Italia, son intérêt pour les activités d’assurances de la troisième banque italienne.

Sa filiale Crédit Agricole Assurances avait d’ailleurs justifié en février la cession à Generali de La Médicale pour 435 millions d’euros par sa volonté de se « focaliser sur le développement de son modèle de bancassurance universel, vecteur de synergies significatives avec les autres entités du groupe Crédit Agricole » et de renforcer son offre auprès de l’ensemble de ses clients via les banques de proximité du groupe.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet