Financement des entreprises : la désintermédiation de nouveau à l’ordre du jour

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°732

SEPA : enfin des dates pour forcer la mise en service ?

Les entreprises retrouvent-elles un certain goût pour la désintermédiation ? Comme le constate Carol Sirou, présidente de Standard & Poor’s CMS France, « beaucoup de corporate, face aux contraintes rencontrées par le secteur bancaire, se tournent vers les marchés ». Ainsi, l’agence de notation relève une reprise soutenue des émissions obligataires en 2010. Et les entreprises auraient tort de se priver : « Exxon se finance aujourd’hui moins cher que les États-Unis », note Carol Sirou. Ce mouvement n’est pas réservé aux signatures investment grade, la demande ne se fait pas prier : les investisseurs sont à la recherche de nouvelles signatures et accueillent bien les entreprises qui se présentent sur les marchés.

De là à envisager une remise en cause du mode de financement de l’économie européenne, dont les deux tiers sont issus de financement bancaire et un tiers des marchés…

 

Sur le même sujet