Transition énergétique

5 % de green bonds pour un scénario 2 °C

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°790

Troisième pilier, bail-in, TLAC... L'union bancaire à parfaire

La recette du portefeuille idéal d’un monde sobre en carbone se précise. Marc Briand, directeur de la gestion taux de Mirova, la société de gestion dédiée à l’investissement responsable de Natixis, estime que « si un investisseur veut être en cohérence avec le scénario à 2 °C, il doit ajouter dans son portefeuille une part supplémentaire de capitaux orientés bas carbone et détenir 5 % de green bonds » finançant des projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables. Mirova a publié son étude « Investir pour une économie bas carbone », alors qu’en France, la loi sur la transition énergétique demande aux investisseurs de publier l’empreinte carbone de leur portefeuille et d’expliquer comment ils vont contribuer à l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 2 °C. Un scénario aligné sur celui de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) qui concerne donc les gestionnaires d’actifs de tous les pays.

 

Sur le même sujet