Greenwashing

12% pour le climat !

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°860

Covid-19 : accélérateur de tendances

"Doing good ou feeling good?" Réalisée notamment par Noël Amenc, professeur de finance associé à l’Edhec et fondateur de Scientific Beta, cette étude s’intéresse à l’éventuel greenwashing de l’industrie financière. Nombre de supports affichent des évaluations sur des critères "verts", notamment les émissions moyennes de carbone pondérées, alors qu’ils ne sont pas gérés sur la base de tels objectifs. L’étude a ainsi cherché à évaluer les éléments déterminants dans la construction de portefeuilles, entre capitalisation boursière, critère climat et note ESG. Résultat : le critère climat ne pèse au maximum que 12% du total. Le score ESG fait parfois mieux (jusqu’à 22%), mais dans tous les cas, la capitalisation reste reine.

 

Sur le même sujet