Cet article appartient au dossier : Recherche, ESCP Europe Applied Research Papers 8.

Stratégie d’investissement

La volatilité fonctionne-t-elle comme l’adrénaline ?

Démontrer qu’il existe une véritable analogie entre l’adrénaline – l’hormone de la peur – et la volatilité – l’indice de la peur – permet de déterminer comment tirer parti du retour à la moyenne de la volatilité selon une stratégie rythmée par l’adrénaline.

Graphique 1 : Évolution de l’indice de volatilité VIX lors des principales crises récentes

L'auteur

  • Roni Michaly
    • Visiting professor
      ESCP Europe
    • Directeur général
      Financière Galilée
  • Elie Girsowicz
    • MD, MSc
      Hôpitaux universitaires de Strasbourg

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°359

ESCP Europe Applied Research Papers 8

Les différentes crises que traversent les marchés financiers se mesurent souvent à l’aune de leurs indices de volatilité. Le plus renommé d’entre eux, l’indice VIX [1] (volatilité implicite des actions de l’indice S&P 500) a même été rebaptisé par les opérateurs de marché « indice de la peur », tant il mesure avec fidélité le stress présent sur les marchés actions américains lors des différentes crises. Les scientifiques décrivent quant à eux l’adrénaline comme l’hormone du stress chez l’homme. Sa concentration dans le sang augmente substantiellement lorsque le corps est soumis à une ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Applied Research Papers 8

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet