Cet article appartient au dossier : UMC : quels marchés financiers pour l'Europe de demain ?.

Promouvoir la dette et la titrisation pour faciliter le financement

Une Europe plus inspirée pour stimuler l’instabilité financière que la croissance

À miser sur la dette privée et la titrisation, l’UMC ne relancera probablement pas le financement de l’économie européenne et risque d’accroître l’instabilité financière. S’il faut remédier à la fragmentation de l’espace financier européen, c’est au développement du marché primaire actions plus qu’au marché de la dette que l’UMC devrait travailler, afin que les entreprises européennes puissent financer leurs investissements sans se fragiliser financièrement.

stabilité

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°790bis

Union des Marchés de Capitaux : quels marchés financiers pour l'Europe ?

Parmi les causes à l’origine de la crise financière enclenchée en 2007-2008, l’excès de dette privée et la titrisation sont celles qui font aujourd’hui le moins débat. Tout le monde ou presque s’accorde pour considérer que l’endettement excessif des ménages et des entreprises a contribué au choc autant qu’ils les y ont rendus très vulnérables et que la titrisation des crédits subprime a diffusé aux banques et aux marchés du monde entier les risques associés aux crédits subprime sans que plus personne ne soit en mesure de les évaluer et de les contrôler. Or quels sont les deux principaux ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

UMC : quels marchés financiers pour l'Europe de demain ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet