Cet article appartient au dossier : Blockchain : l’utopie à l’épreuve des premiers tests.

Trade finance : sécurité, transparence et temps réel jusqu’à la livraison

Le financement du commerce international et des matières premières implique des process complexes et de multiples transferts de documents. La blockchain apparaît dès lors comme une solution permettant d’optimiser le métier du trade finance. Natixis travaille actuellement sur plusieurs tests.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°811

Blockchain : l’utopie à l’épreuve des premiers tests

En quoi la blockchain peut-elle être utile à l’activité de trade finance ?Cette technologie peut apporter des améliorations dans un certain nombre d’activités financières. Nous avons retenu en priorité celles qui entrent le plus en résonance avec la stratégie de Natixis et qui se prêtent bien aux spécificités de cette technologie. C’est le cas du trade finance et du financement de matières premières, des paiements au sens large, ainsi que de la distribution de fonds (lire Encadré). Ce sont des métiers qui font intervenir de nombreux acteurs et impliquent beaucoup d’échanges d’informations ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Blockchain : l’utopie à l’épreuve des premiers tests

Sur le même sujet